Lire les messages des associations suisses de France







13 avril 2010

Société suisse de Bienfaisance de Marseille


Suite à une évolution aussi surprenante que regrettable, s'agissant «des ressources et des moyens nécessaires aux œuvres philanthropiques, sociales et patriotiques de la Colonie Suisse du ressort du Consulat général de Suisse à Marseille, ainsi que de la cohésion de cette dernière» (1), la survie de notre association suisse de bienfaisance, la seule en France avec celle de Paris qui soit encore en activité et en phase de développement, est subitement menacée. Non pas directement, puisque ses membres sont majoritairement derrière leur président, mais par rapport aux objectifs de développement qui leur ont été proposés depuis quatre ans, objectifs qui les ont motivés et qu'ils ont adoptés sans opposition lors des dernières assemblées générales.
Ces objectifs, en bref, étaient et devraient rester, outre le maintien de l’assistance aux personnes suisses encore nécessiteuses à Marseille (2), de trouver une alternative à l'actuel Foyer Helvétique qui réponde aux besoins actuels et futurs d'une majorité significative de bénéficiaires directs ou indirects de la Fondation Helvetia Massilia, selon les statuts et la capacité, notamment financière, de cette dernière.
Or nous sommes repartis à zéro ou pire, après la reprise récente et violente d'un combat qui n’a que trop duré, et qui s’est maintenant traduit par une assignation en justice de l'Association du Foyer Helvétique Les Charmerettes (3) par la Fondation Helvetia Massilia.
Cette dernière réclame, après avoir refusé les possibilités d'alternative étudiées jusqu'ici ou encore à explorer par une voie consensuelle, avec au moins la SSB et la SSM (Société suisse de Marseille), l’expulsion du Foyer de sa propriété et ce sans contrepartie s’agissant d’un soutien aux personnes âgées sur la propriété ni proposition d'un autre soutien d’ordre social ou philanthropique.
Pris dans un conflit d'intérêt, j'essaye de rester neutre jusqu'au dénouement de la procédure judiciaire en cours, en espérant de tout cœur que celle-ci se termine rapidement. D'ici là, je poursuis mes efforts pour éviter à la SSB de faire les frais de l'opération. Maintenant que le conflit a été porté à la connaissance du public par voie de presse (Le Temps, 13.03.2010) et par cette saisie de la justice française, cet accident plus marseillais que suisse risque fort d'inspirer les détracteurs politiques de la Suisse, particulièrement nombreux et actifs en ce moment. Ainsi ce ne sont pas les seuls responsables de ce conflit qui risquent d'être pénalisés!

Dr Pierre-Henri Gygax, président.

(1) Extrait des statuts actuels de la Fondation Helvetia Massilia quant à ses buts et à ses bénéficiaires.
(2) Après épuisement de l'aide sociale publique découlant des accords franco-suisses.
(3) Du nom de la magnifique propriété de 35'000 m_ offerte par de généreux Suisses pour y installer en 1929 une maison de retraite pour des compatriotes ne disposant pas d'une sécurité sociale suffisante à Marseille.

Société Suisse de Bienfaisance
7 Rue d'Arcole. 13006 Marseille.
Tél. 04 91376396 ou 06 31 18 66 16
socsuissebienfaisance@orange.fr
Président : Pierre-Henri Gygax





Mentions légales | Conception & graphisme : Christophe Meier | Développement : Hugo Scott