Lire les messages des associations suisses de France







29 mai 2008

Groupe d'études helvétiques de Paris


Lors de notre réunion du 7 avril, une minute de silence a été observée en la mémoire de notre ancien président Pierre Jonneret. L’hommage lu a rappelé le souvenir laissé et l’appui dévoué aux Suisses de France.
A.-J. Gouz-Tornare nous a instruits sur les relations franco-fribourgeoises jusqu’en 1815, la dimension internationale de Luis d’Affry, premier landamman de Suisse et Fribourg, première capitale de la Suisse.
Gertrude Herzog nous a quittés le 26 avril. La messe de funérailles a eu lieu le 5 mai en l’église Saint-Denys du St-Sacrement, à Paris. Elle a retrouvé son village Muttenz dans le canton de Bâle-Campagne. Une délégation du GEHP a assisté à la cérémonie. Quatre orateurs lui ont présenté un dernier hommage.
Lors de notre réunion du 19 mai, Catherine Minck nous a présenté le résultat de ses recherches historiques et généalogiques sur l’immigration suisse en Amérique du sud et Etats-Unis. Le développement de Nuova-Friburgo au Brésil est un bel exemple.
La proposition du GEHP d’un conseil consultatif élu démocratiquement par tous les Suisses de l’étranger a été portée à la connaissance du public le 10 avril. Elle ne modifie ni la Constitution, ni les deux conseils, ni le service financier de milice supporté par les Suisses de l’étranger. J.-P. Gaudin, professeur à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence, a expliqué un choix possible entre une représentation directe (Italie, députés et sénateurs) et une représentation au 2ème degré (France, sénateurs).
La proposition Sommaruga sera soumise au plenum malgré son rejet par la commission du national, Gerhard Pfister PDC Zug faisant pencher la balance.
Le 12 avril, une table ronde avec les grands partis et le DFAE, demandée par des membres de l’OSE, a été rejetée. M. Markus Börlin a décliné cette offre.
L’élection de Th. Meyer-Kaelin PDC au Conseil des Suisses de l’étranger contre Hans Kaufmann UDC Zurich représente une ouverture politique de ce conseil associatif.
Au cours du 50ème congrès UASF fin avril à Tours, J.-S. Eggly, président de l’OSE, a présenté un exposé sur l’actualité politique. En fait, les mots « 27ème canton » n’ont jamais été prononcés. M. Eggly s’est limité à dire que les députés et sénateurs italiens et les sénateurs français n’avaient aucun poids à la Chambre des députés et au Sénat en Italie et en France (?). M. Eggly semble s’orienter vers un renforcement de l’OSE organe associatif. La représentation politique démocratique reste à trouver pour les 600.000 Suisses de l’étranger.
Guy Samaden, président.

Groupe d’études helvétiques de Paris
11bis rue Scribe. 75009 Paris. Tél 01 39 97 30 29 / 02 38 90 04 19.
Président : Guy Samaden. 8 rue de Conflans. 95220 Herblay.





Mentions légales | Conception & graphisme : Christophe Meier | Développement : Hugo Scott