Lire les messages des associations suisses de France







14 mars 2017

Candidatures au Conseil des Suisses de l'Etranger


Election au CSE, mandat 2017-2021 - Présentation des candidats

En 2017 seront élus les 140 délégués au Conseil des Suisses de l’Etranger (CSE) qui représente les 760’000 Suisses de l’étranger. La France, qui compte 200’000 ressortissants suisses immatriculés, a droit à la plus importante délégation au CSE, soit 12 sièges. Nous vous présentons sur cette page les candidats à cette élection. Les délégués seront élus fin avril à Vichy lors du congrès annuel de l’UASF.

.
Jean-Paul Aeschlimann
66 allée Agnès Mac Laren
34090 Montpellier

Curriculum vitae

Jean-Paul Aeschlimann, né en 1941 à Neuchâtel (Suisse)
Profession : Ing. Agron., Dr. sciences EPF Zurich, Chercheur en biologie
Langues parlées : allemand (+ suisse allemand), anglais, français, italien
Domicilié à Montpellier (France)
Fondateur et Président de la Société Helvétique de Montpellier
Ecologue, spécialisé en protection de l’environnement
Directeur de recherche pour le CSIRO (Australie) pendant 25 ans
Fondateur et ancien Président du Centre International CILBA de Montpellier
(800 chercheurs à l’heure actuelle)
Membre du Conseil des Suisses de l’Etranger

Motivation

Appelé à titre professionnel à mener des recherches en protection de l’environnement sur tous les continents, j’ai eu l’occasion de rencontrer bien des compatriotes résidant dans de nombreux pays. Ces multiples contacts internationaux, ainsi que tous ceux que j’ai pu nouer par ailleurs avec des centaines d’expatriés demeurant dans le sud de la France m’ont rendu particulièrement attentif aux divers problèmes pratiques que nos expatriés sont susceptibles de rencontrer à travers le monde.
C’est la raison pour laquelle je souhaite contribuer à trouver les moyens de défendre de manière appropriée les droits et intérêts légitimes des Suisses de l’extérieur, et ceux de leurs communautés, vis-à-vis de nos autorités dans le cadre du Conseil des Suisses de l’Etranger.


.
Dominique Baccaunaud Vuillemin
Lieu-dit Pesqué
47310 Ste-Colombe-en-Bruilhois

Curriculum Vitae

Née le 7 mai 1959 à Burgdorf (BE)
Mariée, 2 enfants
Dès 1971, résidence et études à Caen, Nantes, Paris.
1985 -1989, Athènes : enseignante en français langue étrangère ; responsable de l’organisation de voyages scolaires dans une association universitaire et animatrice culturelle.
1989, résidence en Lot et Garonne et enseignante en lettres à Agen.

Mandats au sein d’associations ou organisations suisses
1997 – 2017, secrétaire du Cercle Suisse de Guyenne et Gascogne.
1996 -2017, membre du Comité de l’UASF ; secrétaire de 1996 à 2002 et depuis 2016 ; création du concours UASF pour les jeunes.
1997-2017, déléguée au CSE.
1998-2009, membre du Comité de Soliswiss.
1999-2011, membre du Conseil du Public de Swissinfo.


Proposer ma candidature au Conseil des Suisses de l’étranger est un engagement civique personnel : « émigrée de 1ère génération », il m’a toujours semblé important, de me mettre au service de mes compatriotes à l’étranger, toutes générations et préoccupations confondues. Sensible à l’équité des mesures prises à l’attention des expatriés, je souhaiterais continuer à œuvrer au sein du Conseil des Suisses de l’étranger pour une meilleure prise en compte des demandes d’une diaspora dont la Confédération loue le rayonnement tout en peinant parfois à répondre à ses préoccupations.
J’ai toujours gardé un contact étroit avec ma patrie d’origine grâce à de fréquents séjours. Des relations suivies avec parents et amis, aux professions, activités, engagements politiques divers, et vivant dans les différentes régions linguistiques du pays, m’ont permis d’entretenir un connaissance approfondie de la Suisse ; cela me semble indispensable lors des réflexions et discussions concernant les Suisses de l’étranger. En effet, défendre les intérêts de la 5è Suisse, c’est à la fois être à l’écoute de ses compatriotes vivant à l’extérieur, mais bien connaître les réalités helvétiques permet de mieux faire résonner chez les Suisses « de l’Intérieur », les inquiétudes ou besoins des expatriés.
Le fait d’être bien informée des relations - et de leurs écueils - qu’entretiennent la France et la Suisse m’autorise à penser pouvoir servir au mieux les intérêts des Suisses de France, et si ma candidature est retenue, je m’engage à défendre leurs intérêts avec la même assiduité que jusqu’à ce jour.

.
Jean-Paul Beti
13 rue Carrier-Belleuse
75015 Paris

De nationalité suisse par mes grands-parents paternels originaires de Poschiavo
(GR), je suis marié et père de trois enfants.
J'ai toujours été très attaché à ma patrie d'origine. Déjà, en 1962 et en 1963, j'ai participé aux camps itinérants pour les jeunes Suisses de l'étranger dans le Valais et dans les Grisons, et j'ai aussi tenu à prendre l'italien comme seconde langue vivante.
Depuis plusieurs années, je suis membre actif du Groupe d'Etudes Helvétiques de Paris, association reconnue par l'OSE et dont je gère le site internet (www.gehp.ch).
Je participe régulièrement aux votations.

Parcours professionnel

Diplômé de l'Ecole Polytechnique (promotion 1964) et de l'Ecole Nationale des Pontset Chaussées (promotion 1969), licencié en droit (Pau - 1976), je suis ingénieur en chef des Ponts et Chaussées en retraite.
J'ai travaillé en directions départementales de l'équipement, puis dans divers établissements financiers, et je m'occupe maintenant d'une petite société familiale, Minerva Conseil, active dans la création de nouvelles entreprises, le conseil en gestion et les expertises judiciaires et privées.
Au cours de leur assemblée générale du 10 décembre 2016, les adhérents du GEHP ont décidé à l'unanimité d'apporter leur soutien à ma candidature, à ma grande satisfaction.
J'approuve les objectifs adoptés par le CSE le 5 août dernier à Berne (voir page 23 de la Revue Suisse de décembre 2016), notamment tout ce qui contribuera à renforcer l'attachement à notre patrie, en particulier pour les jeunes.
Si les associations de l'UASF retiennent ma candidature, je m'engage à être à leur écoute, et à respecter le cahier des charges des membres du CSE Je serai heureux d'être l'un des relais entre l'OSE et les Suisses de France, et je participerai activement à la promotion des travaux et au rayonnement du CSE.

.
Jacques de Buttet
259 CD 46
13170 Fuveau
06 61 81 39 33
Jacques.de-buttet@wanadoo.fr

Curriculum Vitae

5 enfants, 7 petits-enfants en famille recomposée.
Binational franco-suisse, originaire de St-Gingolph et de Sion.

Motivation

Naturalisé suisse par filiation en 2005, j’ai rapidement adhéré à la Société Suisse de Marseille. Lors d’assemblée générale de la SSM, j’ai pris connaissance des autres associations suisses basées à Marseille auxquelles j’ai adhéré et j’y ai pris des responsabilités en devenant Vice-président de la Société Suisse de Bienfaisance de Marseille et le l’Association Cultuelle de l’Eglise protestante de Marseille.
En collaboration étroite avec Marie-Jo Mathieu, Présidente de la SSB, nous avons mis en place une stratégie de dynamisation de notre association en créant des événements et en communiquant par le biais de notre site internet (www.ssb-m.com) que je gère.
C’est donc naturellement, et après avoir constaté que la région PACA, et en particulier la région marseillaise, hébergeait un grand nombre de Suisses que je souhaite mettre mon savoir, mon savoir-faire, ma capacité d’organisation, de travail pour les représenter à l’OSE.
Je suis un jeune retraité dynamique avec beaucoup de temps libre que j’aimerais consacrer à votre association et à la représentation des Suisses résidents en France.

Parcours professionnel

De formation Ingénieur en agriculture, j’ai très vite bifurqué sur l’informatique de gestion avec des fonctions de développeur puis de concepteur, puis de chefs de projets informatiques pour enfin terminer comme responsable de production d’un datacenter.

Mon dernier gros projet a été la préparation élection prudhommales de 2008 (société Experian-Extelia) qui avait pour objectif de préparer la liste électorale des différends collèges des élections prudhommales. J’y ai tenu le rôle de chef de projet de production informatique avec la création d’une salle blanche avec salle de secours, la mise en place d’une centaine de serveurs informatiques, une plateforme utilisateurs de 200 PC dont un centre d’appel téléphonique de 100 postes et la hotline.

Président d’un conseil syndical de 650 copropriétaires aux Lecques de 2002 à 2012
Par cette fonction, j’ai appris à mener des investissements importants pour maintenir la qualité de nos immeubles et à faire les synthèses nécessaires entre toutes les tendances et oppositions des copropriétaires.

Anglais : lu, écrit, parlé informatique
Allemand: lu

.
Christian Cornuz
2 route de Salies
64270 Caresse-Cassaber
christian.cornuz@wanadoo.fr

Né le 27 août 1959, j’ai 57 ans et suis directeur d’Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées dépendantes (EHPAD). A côté de mes activités professionnelles, je suis actif dans différentes associations locales et nationales tant en France qu’en Suisse.
Mon canton d’origine est le canton de Vaud et la commune Vulli-le-Haut.

Ma candidature comme délégué au CSE pour la période 2017-2021 est un prolongement de celle qui avait été faite en 2013 au nom de l’Amicale Suisse des Pyrénées dont j’étais le trésorier. Devenu président, je suis resté très actif, tant au sein de l’UASF qu’au sein d’instances nationales, pour la défense des intérêts des Suisses à l’étranger (vote électronique, comptes bancaires, représentations consulaires, …). Je suis devenu trésorier de l’UASF lors du congrès d’Agen en 2016.
Depuis la création d’un Parlement des Jeunes Suisses à l’Etranger, un regain d’intérêt et une mobilisation autour de la Suisse semble apparaître. C’est pour cela qu’avec 2 autres amicales (Bordeaux et Guyenne et Gascogne) j’ai proposé d’accompagner les jeunes Suisses du Sud-ouest de la France à se « structurer » autour de ce dénominateur commun qu’est la Suisse (partage d’activités,…).
Depuis longtemps maintenant, j’ai ainsi manifesté de plusieurs manières tout mon intérêt pour la reconnaissance et la défense des droits des Suisses à l’Etranger.
Un réel statut des Suisses à l’Etranger se doit d’être institué et c’est pourquoi je me propose de le défendre tout comme l’ensemble de ses droits dans le cadre du mandat au C.S.E. auquel je veux prétendre dans le cadre de cette élection de délégué où je me présente devant vous, au nom de l’ UASF.

.
Valéry Engelhard
49 boulevard Salengro. Bât C
13003 Marseille
Tél 06 24 86 53 94
valengelhard@gmail.com

42 ans
Nationalité suisse
Membre du Conseil d’Administration de la Société Suisse de Marseille
Président de la Fondation Helvétia Massilia

Présentation

Agé de 42 ans, père de trois garçons binationaux comme moi, ma famille est originaire de Morat, dans le canton de Fribourg. J’exerce la fonction de responsable foncier dans le domaine des Travaux publics.
Actuellement membre de la Société suisse de Marseille, j’ai le plaisir de m’investir, avec les autres membres du Bureau, au quotidien dans les relations entre ma région natale et dans la défense des intérêts des ressortissants helvétiques ou binationaux y résidant.
La présidence de la Fondation Helvétia Massilia, fonction occupée depuis 2013, me permet également de m’investir fortement au niveau local. La Fondation gère ainsi un certain nombre de problématiques (financières, juridiques ou sociales) qui permettent d’entretenir des liens avec le Département des Affaires Intérieures à Berne, le Consulat général de Suisse à Marseille ou avec d’autres associations ou structures suisses.
Devenir délégué au CSE traduirait un engagement supplémentaire de ma part au service de mes compatriotes et me permettrait d’apporter ma contribution sur les sujets essentiels qui nous occupent tous et qui ne manqueront pas de se multiplier au cours des prochaines années. Je suis ainsi très intéressé par tout ce qui a trait à l’exercice de la vie démocratique ou par la résolution des problèmes que peuvent rencontrer nos concitoyens au quotidien à l’étranger.
Mon engagement se fait dans la continuité de celui de mon père qui s’est lui-même beaucoup investi au sein de la communauté helvétique à Marseille.

.
Elisabeth Etchart
209 Chemin des Crêts. 74160 Beaumont.
Tél 04 50 04 41 15 et 06 03 99 82 27.
etchartconsul@infonie.fr

Sur incitation du Consul général de Suisse à Annecy, en 1989, j’ai fondé l’Union Suisse du Genevois que je préside. Ensuite, sur cooptation d’un membre du CSE, j’ai été élue en tant que Déléguée pour la France au Conseil des Suisses de l’Etranger. Dans toutes ces fonctions, je me suis beaucoup investie et j’ai eu plaisir à œuvrer pour la défense de mes compatriotes et en particuliers pour régler les nombreux problèmes qui ont surgi dans la région frontalière que je représente. J’ai notamment été à l’origine de plusieurs motions qui ont abouti avec l’appui de mes collègues délégués.
Toutes ces actions m’ont valu d’être nommée Consul honoraire de Suisse à Annecy de 1998 à 2015.
Si ma candidature est retenue, j’aurai à cœur à continuer d’œuvrer au service de mes concitoyens avec toute mon énergie et ma détermination.

Curriculum Vitae
Noms et Prénoms : Elisabeth Etchart, née Mantilleri
Date de Naissance : 22 avril 1944 à Présilly (74)
Etat civil : Mariée, 2 enfants
Nationalités : suisse et française
Canton d’origine : Fribourg (St-Aubin)
Formation : Etudes primaires et secondaires en France
Ecole de commerce privée à Genève
Plusieurs périodes de formation de cadre entre 1970 et 1990.

Activités professionnelles
Décennie 1970 : Responsable de la publicité Jaguar pour la Suisse (bureau à Genève)
Décennie 1980 : Directrice adjointe du Service Presse et responsable des achats de presse française auprès des éditeurs pour le distributeur exclusif de Suisse romande Naville SA à Genève.
De 1991 à 2004 : Membre du Comité de Direction, Responsable des relations publiques, de la communication et Porte-parole des TPG (Transports publics genevois) à Genève

Situations diverses, fonctions électives, missions en France et à l’étranger
Depuis 1989 : Présidente fondatrice de l’Union Suisse du Genevois en France
Depuis 1994 : Parlementaire au CSE à Berne /élue Déléguée pour la France par les Suisses de France
De 1998 à 2015 : Consul honoraire de Suisse à Annecy – exequatur accordée en 1998
De 1993 à 2001 : Vice-présidente de l’UASF
De 2001 à 2010 Membre du Comité du MCEI International (Marketing Communication Executive International) dont le siège est à Genève
Depuis février 2005 : Présidente fondatrice du MCEI Annecy (chapitre français du MCEI International)
Depuis 2016 : Membre du Conseil consultatif de WIN SA à Genève
Services rendus dans les activités sociales, les commissions, etc.. :
Décennie 1960 : Active au sein de la JAC départementale
Titulaire des orgues de ma paroisse
Décennie 1980 : Représentante des parents d’élèves au Conseil d’Administration du lycée de St-Julien. Accompagnatrice des activités scolaires.
De 1998 à 2015 Conseiller technique de la CCI Hte-Savoie
Depuis 1998 Membre de la CCSF (Chambre de Commerce Suisse en France)
Depuis 2005 Membre du Conseil d’Administration et du bureau de l’Office du Tourisme de St-Julien et du Genevois.
Distinctions : Nommée par le Président de la République française le 31 01 2008:
Janvier 2008 : Chevalier de l’Ordre National du Mérite
Octobre 2009 Nommée par le directeur national de la Gendarmerie française Lieutenant-colonel de la Réserve Citoyenne de Gendarmerie

.
Dr. phil. Stéphanie Leu
3 rue du général Frossard
52120 Chateauvillain
stephanieleu52@gmail.com
amicalesuisse52@gmail.com

Agrégée et docteure en histoire
Professeure d’histoire, géographie et géopolitique en classe préparatoire aux grandes écoles de commerce (lycée Carnot, Paris 17e et lycée Chaptal, Paris 8e)
Présidente de l’Amicale Suisse de la Haute-Marne (arrondissement consulaire de Strasbourg),
Membre de la Réserve citoyenne du Gouverneur Militaire de Paris,
Née le 28 septembre 1979 à Chaumont (Haute-Marne)
Nationalité : Française / Suisse – commune d’origine : Mattstetten (BE)

Bien que je sois désormais une Suissesse de la troisième génération, je maintiens avec passion et intérêt les liens qui m’unissent avec le pays de mon grand-père bernois, originaire de Mattstetten.
J’ai d’abord cultivé ce lien par mes recherches universitaires consacrées à l’immigration suisse en France puis, dans le cadre d’une thèse réalisée en co-tutelle avec l’Université de Berne, aux relations bilatérales franco-suisses aux XIXe et XXe siècles. Ces recherches ont donné lieu à de nombreux articles scientifiques, cours et présentations lors de colloques dont le détail figure dans le CV joint. En particulier, un livre Comme un petit air de Suisse (2003) et un documentaire Fils de Suisse, une immigration oubliée (2005) retracent le parcours des Suisses et de leurs descendants installés dans l’Est de la France.
Je m’implique également concrètement dans la vie associative des Suisses de France. J’ai en effet repris en février 2016 la présidence de l’Amicale Suisse de la Haute-Marne après le décès de mon père. J’espère pouvoir faire vivre le plus longtemps possible ce club qui compte environ 150 membres et faire fructifier les liens amicaux entretenus avec les associations voisines de l’Aube, de Haute-Saône et des Vosges (arrondissements consulaires de Strasbourg et de Lyon).
Enfin, et surtout, ce pays m’est familier. Depuis toute jeune, j’ai passé mes étés et une partie des « petites vacances » en montagne (Oberland et Grisons) ou à visiter la famille installée pour partie sur le Léman, pour partie dans la région de Berne et de Zurich. Je suis évidemment inscrite sur les listes électorales de ma commune d’origine et vote à chaque votation.
C’est pourquoi je présente ici ma candidature au Conseil des Suisses de l’Étranger à l’occasion de son renouvellement.
D’abord, c’est pour moi l’occasion de rendre hommage à mon père qui a occupé cette fonction durant deux années. Ensuite, en participant aux travaux et débats du CSE, je souhaite pouvoir défendre les intérêts de mes compatriotes vivant à l’étranger. Enfin, il s’agit pour moi de mettre à disposition de mes collègues l’expertise que j’ai pu acquérir, dans le cadre de ma thèse mais également dans mon métier d’enseignante en géopolitique, sur les enjeux politiques contemporains et sur les mécanismes de construction des politiques de population. Ma maîtrise de l’allemand et de l’anglais ainsi que la compréhension de l’italien seront ici certainement un atout supplémentaire.

.
Françoise Millet-Leroux
2 rue aux Gouets
10100 Romilly-sur-Seine
Présidente de l’UASF

Par la présente je vous informe de mon désir de me représenter en tant que déléguée au CSE pour un mandat de 4 ans (2017-2021). En effet, et en vertu des statuts de l’UASF, cette fonction est indissociable de celle de présidente de l’UASF, poste auquel j’ai été élue en 2016, après une période d’intérim, lors du congrès d’Agen.
Grâce à ces deux fonctions complémentaires, je serai à même, avec votre soutien et votre confiance, de pouvoir continuer ma mission auprès des Suisses de France, avec l’aide du Comité et du Bureau de l’UASF dont les membres actuels, élus en 2016 à Agen, seront tous, je l’espère, parmi les heureux élus 2017 au Conseil des Suisses de l’Etranger (CSE).
Nous pourrons ainsi renforcer notre cohésion et notre efficacité pour vous transmettre rapidement et avec clarté, d’une part, les informations qui auront été mises à notre disposition par l’OSE et/ou par les travaux du CSE et pour continuer, d’autre part, à défendre vos intérêts et répondre à vos attentes en tant que Suisses de l’Etranger.
Etre à votre écoute, vous informer et vous aider dans la mesure de nos moyens, défendre vos intérêts quand ils risquent d’être lésés, voilà le rôle du CSE et par conséquent celui de ses délégués. 12 délégués au CSE pour la France, ce sont 12 voix qui peuvent faire entendre les vôtres aux plus hautes instances. C’est l’objectif prioritaire que je me suis fixé ; il continuera à être le mien au cours de ce prochain mandat. Soutenue et aidée par le Bureau et le Comité UASF, tous délégués CSE, je continuerai à être à votre service, à vous défendre et vous représenter comme il se doit.

Quelques informations sur mon parcours

Née en 1946, binationale Suisse et Française.
Deux enfants, 5 petits-enfants établis dans le canton de Vaud et en Haute-Savoie.
Carrière professionnelle à Genève dans la communication de 1970 à 2002.
Installation dans l’Aube en 2003. Création et gestion de chambres d’hôtes.
Adhésion au Cercle Amical Suisse de l’Aube en 2007. Secrétaire de 2007 à 2011
Co-organisation du congrès UASF de Troyes en 2010 avec la présidente Catherine Orelli.
Présidente du Cercle Amical Suisse de l’Aube de 2011 à 2017.
Déléguée au CSE depuis 2009.
1ère Vice-Présidente de l’UASF de fin février 2014 à avril 2015.
Présidente ad interim de l’UASF du 25 avril 2015 au 28 avril 2016.
Présidente de l’UASF depuis avril 2016.

.
Daniel Plumet
11 rue du Pré d’Elle
38240 Meylan
Tél 04 76 50 90 04 - 06 89 33 45 54
plumet_daniel@orange.fr

Né le 11/10/50 à Évian, France

Bien que de nationalité helvétique récente, j’ai toujours été passionnément suisse de cœur depuis l’enfance. Mon grand-père maternel a quitté son canton de Vaud natal en 1905 pour la France voisine, fuyant des conditions de vie très difficiles, ayant été « placé » dans une ferme. Ouvrier agricole près d’Évian, puis métayer et enfin propriétaire agriculteur, il a eu, avec son épouse, émigrée elle aussi mais d’Italie, trois enfants, dont ma mère laquelle a perdu sa nationalité d’origine en épousant, en 1944, un Français, mon père (dont elle a eu
10 enfants, un seul ayant demandé la nationalité Suisse à ce jour).
J’ai travaillé à Genève (fondeur d’or entre autres) pour payer mes études de droit puis me suis installé à nouveau à Grenoble en 1973 pour des raisons familiales et y réside depuis.
J’ai eu le bonheur d’être un des premiers à déposer, avec succès, un dossier au Consulat de Lyon dès la promulgation de la nouvelle loi sur la nationalité facilitée en janvier 2006.
Depuis 2007 je suis membre actif de l’Association des Suisses de l’Isère dont je suis le Vice-Président. Je suis rédacteur des articles pour la Revue suisse, organisateur des sorties culturelles, gestionnaire du site internet, participant aux congrès UASF.
Au-delà de l’animation de mon club suisse, je vise, avec optimisme, un objectif plus large: le rapprochement des deux régions frontalières franco-suisses, notamment sur le plan culturel et aussi économique et même politique (au sens originel de vie de la cité).
En avril 2016 j’ai été élu au bureau de l’UASF au poste de 2e Vice-Président.
Je suis donc très motivé par le mandat de délégué au CSE ainsi que par la défense des intérêts de mes compatriotes au sein de ce Parlement des Suisses de l’étranger. Aussi je m’engage à appliquer scrupuleusement le cahier des charges de délégué.
De formation juridique, j’ai été durant 27 ans, chargé de mission économie dans une organisation faîtière nationale dénommée Domaines Skiables de France à Meylan.

Langues pratiquées: Anglais, Italien

Centres d'intérêt :
Vie associative : adhérent des Amis du musée de Grenoble, des Amis de Stendhal, des Amis de Giono, des Écrivains dauphinois, etc. Co-fondateur d'une ferme pour enfants, en activité de 1987 à 2005.
Arts: peinture (organisation d'expositions de peinture ; publication d’un livre sur un peintre en 2015), musique baroque.
Motocyclette et automobile ancienne, sports (montagne été-hiver, vélo), arts martiaux.

.
Roger Sauvain
63, avenue Chanoine Cartellier
69230 St Genis Laval
Tél : 06 44 27 92 15.
roger.sauvain@gmail.com

Né le 01.03.1946
Originaire de Courrendlin (Jura).

Comme annoncé en fin d’année dernière, je souhaite briguer un second mandat au sein du Comité des Suisses de l’étranger (CSE).
En effet, ce poste me permet de garder un contact étroit avec le Bureau de l’UASF et les Présidentes et Présidents des Associations et ainsi de défendre les intérêts de nos concitoyens expatriés auprès des autorités et de l’opinion publique en Suisse. De plus, en ma qualité de membre du comité de l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE) il m’est possible de faire part des problèmes rencontrés par nos concitoyens expatriés en France et suivre les avancées des travaux entrepris au sein de l’OSE.

Si ma candidature devait être retenue je m’engage également :
à participer aux assemblées générales, aux commissions ou aux groupes de travail, à continuer à soutenir le Consulat général de Suisse à Lyon et les associations dans leurs actions permanentes et ponctuelles et enfin à supporter toutes initiatives susceptibles de promouvoir l’image de la Suisse en Rhône-Alpes et en France.

.
Vincent Tornare
122 Rue de Nancru
74250 Peillonnex
Canton d’origine : Fribourg
Commune : Charmey

J'ai 51 ans, j'ai la nationalité franco-suisse, je suis divorcé, j'ai deux enfants adultes et je réside en Haute-Savoie depuis 1989.

J'ai commencé à occuper un emploi de saisonnier en tant que maître-nageur à Genève été 1989. Depuis cette même année, je travaille aux Laiteries Réunies de Genève en tant qu'adjoint d'exploitation sur une plate-forme logistique.

Je fais partie de l'association Union Helvétique du Roannais depuis 25 ans. Depuis une dizaine d'années, mon père me parle de sa mission en tant que délégué de la région Rhône-Alpes auprès de l'UASF et cela m'a permis de découvrir les nombreuses tâches de votre association.

Défendre les intérêts et pouvoir renseigner mes compatriotes de l'étranger m'intéresse vivement, c'est pour cela que je vous présente ma candidature au poste de délégué de la région Rhône-Alpes.

J'espère vivement que ma candidature aura retenue toute votre attention, et je me tiens naturellement à votre disposition pour de plus amples renseignements.

.
Francis Weill
147, rue de Javel
75015 Paris
fc.weill@orange.fr

Né le 13/09/1954

Depuis juin 2013, je préside le conseil d’administration de l’Association de l’Hôpital Suisse de Paris, membre de l’UASF. L’HSP, institution de santé innovante au service des Suisses d’Ile de France et des Franciliens, porte fièrement les valeurs et les couleurs de la Suisse en France depuis 1970. Et nous avons de grands projets pour améliorer sans cesse l’accueil et la prise en soins de nos patients.
Fin avril 2016, lors du congrès d’Agen, j’ai eu l’honneur d’être élu premier vice-président de l’UASF.

Elevé à Genève où j’ai passé ma Maturité au collège Calvin, je suis ensuite parti à Paris pour suivre des études de droit. De 1980 à 1999, j’ai travaillé pour le Groupe Ciba-Geigy (devenu Ciba puis Novartis) à Bruxelles, Paris et New-York : EC Affairs, service juridique, direction des ressources humaines, direction de la communication. En 2000, j’ai rejoint le groupe Suez en tant que directeur de la communication du pôle propreté (SITA) puis directeur adjoint de la communication de Suez Environnement (Eau et Propreté). De 2007 à juin 2013, j’ai assumé les fonctions de directeur de la communication et du marketing de Korian, leader européen des maisons de retraite et des cliniques SSR. Depuis mon départ de Korian, ce sont les actions bénévoles dans le domaine de la santé et de la culture qui occupent le plus clair de mon temps : Hôpital Suisse de Paris, Société Helvétique de Bienfaisance, Fonds Actions Addictions, Fondation Hospitalière Sainte-Marie, Music’O Seniors, Orchestre des Champs-Elysées…
Marié, je suis père de 3 enfants (mon aîné est délégué du C.I.C.R.)
Jeune retraité (depuis mai 2016), je souhaite mettre mon temps disponible, mes fortes connaissance des relations entre la Suisse, la France et l’Europe, mon expérience de plus de 30 ans en communication, ma sensibilité à la chose publique, mon attachement à mon pays au service des Suissesses et des Suisses de l’étranger, et plus particulièrement des 200 000 citoyens helvétiques vivant en France.
Mes priorités : la valorisation de l’image de la Suisse en France, l’amélioration de l’information des expatriés à travers les réseaux sociaux, la défense des récentes avancées en matière fiscale, sociale et d’assurance…





Mentions légales | Conception & graphisme : Christophe Meier | Développement : Hugo Scott